Admission

M. Bienvenu ANNDET SELENGOUMA, Directeur Formation Initiale

L’accès aux différentes sections de la formation initiale se fait uniquement par voie de concours directs ou professionnels dont l’ENAM assure l’organisation dans les conditions fixées par le Décret qui organise son fonctionnement.

Les limites d’ages et les diplômes exigés au différents concours :

Le concours du premier cycle est ouvert :

Aux candidats âgés de 18 à 32 ans au plus au 1er janvier de l’année du concours, justifiant du niveau de la classe de terminale des lycées et titulaires du Brevet des Collèges, du premier certificat de capacité en droit ou d’un diplôme équivalent ;

Aux fonctionnaires ou agents de l’Etat, des collectivités territoriales, de la société civile et du secteur privé âgés de 37 ans au plus, justifiant du Bac ou du premier certificat de capacité en droit, de quatre (4) années de service effectif dans l’Administration au 1er janvier de l’année du concours, et ayant obtenu des notes professionnelles au moins égales à 14/20 au cours des deux dernières années précédant le concours.

 

2. Le concours du deuxième cycle est ouvert :

Aux candidats âgés de 18 à 35 ans au plus au 1er janvier de l’année du concours, titulaires du Baccalauréat ou d’un diplôme reconnu équivalent, et de deux (2) années d’études supérieures sanctionnées par un diplôme ou une attestation de réussite ;

Aux fonctionnaires ou agents de l’Etat, des collectivités territoriales, de la société civile et du secteur privé, âgés de 40 ans au plus, titulaire du Brevet des Collèges ou du deuxième certificat de capacité en droit ou d’un diplôme reconnu équivalent et ayant accompli au minimum  quatre (4) ans de service effectif ;

Aux anciens élèves de l’Ecole Nationale d’Administration et de Magistrature âgés de 40 ans au plus, titulaires du Brevet ou du Certificat de Premier Cycle de l’Ecole Nationale d’Administration et de Magistrature justifiant au 1er janvier de l’année du concours de quatre (4) années de services effectifs dans l’Administration, et ayant obtenu des notes professionnelles au moins égales à 14/20 au cours des deux dernières années.

 

3. Le concours du troisième cycle est ouvert :

Aux candidats âgés de 37 ans au plus, titulaires d’une maîtrise, d’un Master ou d’un diplôme reconnu équivalent ;

Aux fonctionnaires de l’Administration Centrafricaine, des collectivités territoriales, de la société civile et du secteur privé, satisfaisant aux conditions ci-après :

  • être âgés de 40 ans au plus, au 1er janvier de l’année du concours pour les Fonctionnaires et Agents de l’Etat ainsi que les Collectivités Territoriales ;
  • appartenir aux catégories A ou B de la Fonction Publique Centrafricaine et être titulaires d’une licence ou d’un diplôme équivalent ;
  • justifier de cinq (5) années d’ancienneté dans la Fonction Publique et avoir obtenu des notes professionnelles au moins égales à 15/20 au cours des deux dernières années.

Aux anciens élèves du deuxième cycle de l’Ecole Nationale d’Administration et de Magistrature satisfaisant aux conditions ci-après :

  • être âgés de 40 ans au plus ;
  • avoir obtenu le brevet ou le certificat du 2e cycle de l’Ecole Nationale d’Administration et de Magistrature ;
  • justifier au 1er janvier de l’année du concours de trois années d’ancienneté dans la Fonction Publique, après la sortie définitive de l’Ecole et avoir obtenu des notes professionnelles au moins égales à 14/20 au cours des deux dernières années.

 

La composition du dossier de candidature et les frais de concours


Le dossier de candidature aux différents concours comprend obligatoirement :

  • une demande manuscrite adressée au Directeur Général de l’Ecole Nationale d’Administration et de Magistrature ;
  • deux (2) cartes photos format identité ;
  • une (1) fiche de candidature à retirer à l’ENAM;
  • une (1) copie légalisée d’acte de naissance ;
  • un (1) certificat de nationalité ;
  • un (1) casier judiciaire daté de moins de trois(3) mois ;
  • l’original des diplômes requis et leurs copies certifiées conformes ;
  • un (1) reçu des frais d’inscription au concours ;
  • l’autorisation écrite de leur autorité hiérarchique de se présenter au concours pour les fonctionnaires et agents de l’Etat.

Le montant des frais d’inscription est fixé par Arrêté du Ministre de Tutelle ouvrant le concours.Ces frais d’inscription ne sont pas remboursables.

 

Le nombre de places


Le nombre de places aux concours et leur répartition entre concours directs ou professionnels font l’objet d’un Arrêté de l’autorité de tutelle, sur proposition du Directeur Général de l’Ecole Nationale d’Administration et de Magistrature à la demande de la partie intéressée.